Petite victoire

lu 1780 fois

À Bâle, nous avons franchi un obstacle

Google a tradiut
Des petits pas avancent sur la scène politique. Notre pétition déposée "Pour des places de stationnement attrayantes pour les mobil-homes dans le canton de Bâle-Ville" a franchi un autre obstacle important. Avec 11 voix pour et 1 contre, la commission des pétitions propose que le Parlement renvoie la pétition au gouvernement pour traitement final. C'est un très bon signe, étant donné que tous les partis sont représentés dans cette commission des pétitions, et sur la base de ce que nous avons dit, nous avons pu convaincre la quasi-totalité des membres de la commission. Littéralement : « La commission des pétitions demande au gouvernement de développer un concept global pour d'éventuelles aires de camping-car dans le canton de Bâle-Ville, en mettant l'accent sur la périphérie ou la frontière cantonale. Par ailleurs, la commission demande d'examiner une éventuelle coopération extracantonale.» Le gouvernement de ce canton doit désormais s'occuper du tourisme des mobil-homes et ne peut plus simplement dire "pas intéressé", comme il l'était il y a six mois.

Jusqu'à présent, cela a été une expérience formidable d'être sur la voie politique. Chez Au pays du camping-car, nous admettons que nous n'avons pas beaucoup d'expérience en la matière, mais nous avons fait du bon travail lors de l'audition avec la Commission, car la Commission nous a suivis sur tous les points. Nous avons en quelque sorte réussi l'équilibre entre les véhicules diesel et respectueux de l'environnement dans la politique gauche/verte. Le vice-directeur du tourisme a également dû admettre qu'il avait sous-estimé le potentiel des campeurs et était d'avis que l'espace de stationnement vide sur la Bäumlihofstrasse ne reflétait pas les besoins.

La Suisse, Au pays du camping-car, peut encore se sentir un peu gagnante, même si nous sommes loin du but.

Merci à tous les membres qui ont signé notre pétition du printemps.

zum gesamten Bericht der Kommission

Informations complémentaires: