Les camping-cars mal chargés représentent un danger sur la route

lu 1225 fois

Les camping-cars jouissent d’une popularité croissante ces dernières années. Ils constituent malgré tout un poids lourd sur la route, d’autant plus lorsqu’ils sont trop remplis ou mal chargés. Conjointement Baloise présente, dans le ca...

Les camping-cars offrent une grande surface de chargement et sont de ce fait souvent chargés avec négligence. Cela peut générer des situations à risque sur la route. Lors du crash-test de Baloise, des camping-cars ont été poussés jusqu’à leurs limites afin d’illustrer la modification immédiate des forces en jeu lorsque les véhicules sont incorrectement chargés. Les essais de conduite ont pu mettre en évidence les différences de comportement entre une voiture particulière et deux camping-cars, différents quant à leur modèle, leur équipement technique et leur âge.

Différents scénarios de crash montrent les limites

Dans le cadre du premier scénario, l’on a comparé les distances de freinage sur l’asphalte et sur un revêtement lisse lors d’un freinage à bloc. «Il a été très vite évident que des défauts au niveau des pneus et du système de freinage, notamment dus à l’âge, à la qualité et à l’état d’entretien, risquent d’augmenter la distance de freinage. Avec un système de freinage approprié, le poids n’a pas d’effet direct sur la distance d’arrêt», a déclaré Daniel Junker, responsable des experts en véhicule chez Baloise, à propos du test de freinage.

Les trois véhicules ont ensuite été soumis au test de la baïonnette. Il s’agit là d’une manoeuvre simulant l’évitement d’un obstacle qui apparaît soudainement sur la route et consistant à changer brusquement de voie pour revenir immédiatement sur la voie initiale. «Nous avons vu que les camping-cars se mettent à tanguer beaucoup plus que les véhicules particuliers. Ils ne peuvent pas non plus se maintenir sur la voie prévue lorsque la vitesse augmente et peuvent même se renverser dans le pire des cas», a poursuivi Daniel Junker.

Lors de l’interview qui a suivi le test, Albin Hugentobler, de la police cantonale de Bâle-Ville, a parlé des accidents de camping-cars dans la pratique : «Nous constatons une augmentation des immatriculations au cours de ces dernières années. De nombreux conducteurs ne sont pas habitués au poids et aux dimensions des véhicules. Il est par conséquent d’autant plus important de se familiariser auparavant avec le camping-car et de prévoir suffisamment de temps pour effectuer le trajet proprement dit. Le voyage sera ainsi plus détendu et la sécurité pourra augmenter de manière déterminante. La fatigue, la

sécurisation insuffisante du chargement et les surcharges constituent entre autres des facteurs de risque importants pour les camping-cars.»

Mirjam Affolter, de la plateforme de location de camping-cars «MyCamper», a ajouté: «Nos loueurs et loueuses MyCamper proposent aux locataires une initiation complète au camping-car. En plus du maniement et des accessoires, cette initiation comporte également des conseils pour charger correctement le camping-car. Une remise en bonne et due forme du véhicule permet de limiter les dommages et d’éviter les accidents.»

Des objets inoffensifs deviennent de véritables projectiles

Le comportement d’un camping-car en cas d’accident a ensuite été testé lors du crash-test. L’on a pour cela reproduit une situation courante du quotidien: le mannequin représentant le passager avant avait les pieds sur le tableau de bord, des objets non fixés étaient répandus dans le camping-car et un mannequin ainsi qu’un chien factice se trouvaient, non sécurisés, sur les banquettes. Une planche de surf était fixée sur le toit du camping-car et des vélos à assistance électrique étaient montés à l’arrière du véhicule. Le camping-car a percuté un camion à l’arrêt à une vitesse de 60 km/h. «C’était un spectacle de désolation. Les objets non fixés se sont révélés être de véritables projectiles à l’intérieur du camping-car, les passagers sans ceinture de sécurité et le passager avant n’auraient survécu à l’accident qu’avec de graves blessures. La planche de surf a volé en ligne droite et a de nouveau constitué un grave danger pour l’ensemble de la circulation routière», a déclaré Heinz Reber, de l’entreprise DTC AG, à propos de l’accident.

Pour conclure, Daniel Junker, de Baloise, a résumé le crash-test comme suit: «Cette année, le crash-test de Baloise a montré de manière impressionnante avec quelle rapidité un chargement irréfléchi peut entraîner des accidents de la circulation dramatiques. Il est par conséquent d’autant plus important de sensibiliser les conducteurs à l’importance de sécuriser correctement leur chargement et de ne pas dépasser la charge limite du camping-car. Il est par ailleurs nécessaire de contrôler le camping-car avant chaque voyage et de s’assurer qu’il est dans un parfait état technique.»

12.5.2023